Swaziland

Umbuso weSwatini - Royaume du Swaziland, Lobamba


Monnaie :  100 Cents = 1 Luhlanga et 25 Luhlanga = 1 Lilangeni

Liens : http://www.afrik.com/swaziland

10 cent avec une canne à sucre et Sobhuza II, premier roi du Swaziland (1968 -1982).

Je trouve ce pays très spécial, en voici quelques anecdotes (extraits de divers journaux).

"Les Swazis sont descendus dans la rue mercredi et jeudi pour réclamer la mise en place d’un État démocratique dans la dernière dictature monarchique d’Afrique. Les sujets du roi Mswati III, qui règne en maître absolu, aspirent à devenir des citoyens qui pourront soutenir le parti de leur choix lors des élections générales de 2008." http://www.afrik.com/swaziland

Un rapport du Programme pour le développement des Nations Unies (PNUD) publié en octobre 2002, a montré l'influence des pratiques traditionnelles dans l'augmentation du nombre de séropositifs dans ce pays (un des pays ou le taux de séropositifs est le plus élevé)

Dans le cas du Swaziland, il y a beaucoup de pratiques qui contribuent à essaimer le sida :

- mariage arrangé obligeant une veuve à devenir la propriété du frère du défunt mari 

- pratique du rite initiatique (l'oncle d'une jeune fille doit casser sa virginité avant qu'elle ne se marie)

- danse annuelle du roseau qui regroupe parfois jusqu'à 30.000 participantes (jeunes vierges) qui vont offrir des roseaux à la Reine-mère et qui se paient une semaine de liberté pour entretenir des relations sexuelles sans limitation. Le Roi lui-même a mis le grappin sur sa dernière épouse de 14 ans lors de cette cérémonie.

Sur un autre registre, Hayam Dorbek trouve en la personne du Roi du Swaziland Mswati III, un défenseur. En effet, au Swaziland, les prises de position du Roi en faveur de la polygamie posent des problèmes qui suscitent de plus en plus d'écho en dehors même du continent. Le Roi du Swaziland a pu affirmer que la polygamie " ne contribuait pas à la propagation du VIH parmi la population ". Non content d'avoir neuf  femmes depuis son premier mariage à 18 ans et deux  fiancées, il entend s'inscrire dans la lignée de son père, le Roi Sohuza qui régna de 1921à 1982 après avoir épousé 120 femmes.

San Finna N°330 du 26 Septembre au 02 Octobre 2005 : Hebdomadaire burkinabé paraissant le Lundi 

Le roi du Swaziland a interdit aux jeunes femmes célibataires d’avoir du sexe sur une période de cinq ans, dans le but de contrer la propagation du Sida. Un rite de chasteté a été remis en vogue et les jeunes filles vierges ne devront pas serrer la main des gens ni porter des pantalons. Tout homme qui violera Umchwasho, la règle de chasteté, va être condamné à une amende, soit payer une tête de vache ou 150£. Le roi Mswati III a annoncé la règle durant la célébration nationale de son 33ème anniversaire. Les vierges devront porter des pompons bleus et noirs qui signifient « Ne me touchez pas ». Les femmes déjà engagées dans une relation et celles qui ont plus de 19 ans devront porter du rouge avec des pompons noirs, a rapporté The Guardian. (Cette pratique c'est arrêtée un an avant son échéance : elle ne servait à rien) 

Retour à l'index Afrique

Retour à l'index principalPlan du site interactif